L'Hypnose Ericksonienne

L'hypnose Ericksonienne est issue de la pratique de Milton Erickson (1901-1980) psychiatre américain. Frappé par une attaque de poliomyélite à l'âge de dix-sept ans qui le laissa totalement paralysé sans possibilité de communiquer. Il vit une expérience d'auto-hypnose qu'il utilisera pour retrouver l'usage de ses membres. Contraint à l'immobilité, il étudia pour s'occuper les comportements non verbaux de ses proches et remarqua des incongruences avec les propos tenus.
 
L'Hypnose Ericksonienne est basée sur la communication Ericksonienne ou le "parlé flou" utilise sur un langage permissif, non autoritaire , basé sur l'écoute sans jugement.
Le thérapeute est en position basse : le sujet a toute les ressources nécessaires pour accomplir les changements désirés (voir les présupposés de l'hypnose Ericksonnienne).

“La première chose à faire en psychothérapie est de ne pas essayer de contraindre l'être humain à modifier sa manière de penser ; il est préférable de créer des situations dans lesquelles l'individu modifiera lui-même volontairement sa façon de penser.”
MH Erickson

Cette forme d'hypnose a donné naissance à de nombreux courants de psychothérapie moderne : thérapie familiale, thérapie brève (stratégique, systémique), programmation neuro-linguistique (PNL)..

"Les thérapeutes qui souhaitent aider leurs patients ne doivent jamais mépriser, condamner ou rejeter le moindre aspect de la conduite du patient, simplement parce qu'il est gênant, déraisonnable ou même irrationnel. Le comportement du patient fait partie du problème qui est amené dans le cabinet, il constitue l'environnement personnel au sein duquel la thérapie doit prendre son effet." MH Erickson.

A travers différentes spécialisations, cette méthode thérapeutique permet d'accompagner tout désir de changement comportemental ou psychologique.