Hypnose Hyperemperia

Hypnose Hyperemperia

ORIGINE

L'hypnose hyper-emperia a été créée dans les années 70, par Don E. Gibbons, un psychologue et chercheur américain, pour obtenir des états d'ouverture de conscience, ayant constaté que ces états permettaient d’effectuer des changements positifs durables.

Il est à l'origine de la technique de mise en transe BEST ME, intégrée dans les manuels de psychologie.

Son dernier livre fournit des méthodes pour faire facilement un voyage virtuel vers un univers parallèle ou alternatif.

SPÉCIFICITÉ

Contrairement aux autres techniques où le thérapeute guide le sujet en le focalisant sur les sensations corporelles en Hyper-Emperia, le thérapeute guide le sujet à ressentir le monde qui l'entoure, en ouvrant son champ de conscience. Le corps et l’esprit sont rassemblés, les sensations exacerbées.

Cette technique est proche de l'hypnose humaniste et s'intègre particulièrement bien avec l'hypnose spirituelle.

UTILISATION

Elle est particulièrement adaptée aux personnes qui sont dans le contrôle et qui ont du mal à lâcher prise.

Elle est très efficace pour changer la façon de percevoir les situations.

L'hyperempiria est l'opposé de l'hypnose en terme de contenu sur les suggestions qui sont employés pour apporter l'état et en termes d'effets produits par l'esprit du sujet.

Cette discipline est née de l'hypnose. Gibbons étant un spécialiste de la discipline, il a cherché à mettre en place de nombreuses expériences hypnotiques et à effectuer de nombreuses études et expériences. Il y avait à cette période de nombreuses utilisations de stupéfiants et les effets étaient recherchés par différents moyens.

L'ouverture de conscience et les outils de développement personnel s'orientaient toujours plus vers la possibilité de revivre ces extases, ces chemins vers  une  autre réalité.

C'est donc dans un contexte qui était ouvert à l'expérimentation qu’il a cherché à savoir s'il était possible d'utiliser une transe non pas en focalisation, mais au contraire, en développement de conscience. Il cherchait dans ces expériences à atteindre des phénomènes similaires à toutes ces substances et ces méditations.

L'hyperempiria, peut être vu comme un « nouvel état », tout comme une nouvelle peinture peut être perçue comme une nouvelle forme d'art. La question essentielle concerne le degré des procédures d'inductions.

La nature et la magnitude des différences de comportement produits par des états d'hypnose ou des états hyperempirique, peuvent être étudier expérimentalement.

Ces états sont différents à chaque fois, et cela dépendra aussi des comportements et des différents patterns. Une transe sera définie différemment selon les attentes d'une personne et le contenu des suggestions implicites.

C'est en travaillant, non pas en descendant dans l'être, en se focalisant sur la voix du praticien, mais en permettant au sujet de se connecter à tout ce que son environnement pouvait offrir comme possibilités et de l'élever vers un monde 'éveillé'.

Le système est très simple à mettre en place et si vous êtes hypnotiseurs ou praticiens vous allez facilement pouvoir remployer. Ce qui est extraordinaire c'est que cela changera complètement vos sessions.

Dans une transe d'éveil et de pleine conscience, il n'y a non pas une 'tension' de centrage, sur la voix ou sur les mots, mais au contraire une ouverture vers tout ce qui peut communier avec la transe. Nous ne sommes pas dans la limitation des perceptions, mais au contraire, plus elles deviennent nombreuses et palpables, plus elles nourrissent les possibles de cet état.